Animer la peinture en 3D et illustrer la musique: transmédialité(s) des hommages cultistes 2.0

Annick Girard

Punctum, 1(1): 67-78, 2015
DOI: 10.18680/hss.2015.0005

Abstract

Les hommages cultistes rendus à des œuvres cultes s’imposent désormais sur le Web 2.0 parce que la culture participative qui y règne ouvre la voie à la diffusion d’hommages réalisés autant par des professionnels que par des fans. Notamment, l’animation 3D de la peinture se démarque dans la mise en ligne de capsules visuelles et sonores qui posent un nouveau regard sur la peinture tout en illustrant la musique. Le passage de la peinture à l’animation 3D et l’illustration de la musique ainsi produite soulèvent des enjeux théoriques que le concept de transmédialité permet d’aborder. Par exemple, la capsule ‘Picasso’s Guernica’ (2008) de Lena Gieseke, capsule produite dans le cadre d’un mémoire de fin d’études en animation 3D, illustre la toile Guernica (1937) de Picasso qui prend des dimensions inexplorées jusque-là : le regard de la caméra plonge le spectateur au cœur d’une lecture renouvelée de cette œuvre culte grâce à la nouvelle dimension des personnages mais aussi parce que la toile se voit associée à une musique de Falla transcrite pour guitare et violoncelle. La célébration cultiste de Gieseke, clairement transmédiale, trouve par surcroît un écho sur le Web 2.0 puisque de nombreux fans, libérés de toute contrainte institutionnelle, s’approprient cette capsule d’auteur en la modifiant. Ces capsules cultistes de fans, pas toujours transmédiales, font ressortir une facette ou une autre de ‘Picasso’s Guernica’ et forment un Ring Shout virtuel où la participation prime sur la performance.

MOTS CLES: culture participative; transmédialité; musique; animation 3D; œuvre culte
Full Text: PDF
Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to seo company, web designer and internet marketing company